Un toit pour les exilés

Demandeurs d’asile déboutés en recours légal, des milliers d’étrangers sont contraints de vivre à la rue.
Le droit d’asile est internationalement reconnu par la Convention de Genève (1951) et par le Droit français.
Seuls 25%* des demandeurs peuvent être hébergés aujourd’hui en centre d’accueil.
De
ce fait, 30 000* demandeurs d’asile en France, dont des familles,
attendent un hébergement et si le droit à l’asile est refusé, le
demandeur devient une « personne indue » pour qui l’obligation d’accueil
inconditionnel ne compte plus.

(* Chiffres 2014 de la Cimade)

Convaincus que le logement est le socle indispensable pour vivre
dignement, nous sommes un collectif de citoyens motivés par le sort de
ces hommes, femmes et enfants contraints de vivre dans des conditions
d’errance, sans ressources ni autorisation de travail. Nous avons créé
PST31 en complémentarité des actions déjà à l’œuvre.
PST31 a pour but de fournir un logement provisoire à des demandeurs d’asile pendant la période de réexamen de leur dossier.